La ligne de vie est un dispositif de sécurité utilisé lors de travaux en hauteur, permettant à l’utilisateur de s’y attacher afin de se sécuriser contre les risques de chute. Dans le monde du travail, les législations imposent de plus en plus l’utilisation de moyen de protection contre les chutes. Les lignes de vie permettent aux utilisateurs de circuler sur leur longueur en étant sécurisés.

On distingue trois types de lignes de vie :

  • la ligne de vie horizontale ;
  • la ligne de vie verticale ;
  • les lignes de vie mixtes.

La ligne de vie horizontale

La ligne de vie horizontale est un dispositif constitué d’au moins deux points d’ancrage entre lesquels un câble, une corde, une sangle ou une chaîne, appelé support d’assurage souple, est tendue. L’utilisateur s’attache directement à ce support d’assurage souple.

Selon les législations et/ou les domaines d’application, on considère la ligne de vie comme horizontale en fonction de sa pente avec une tolérance plus ou moins grande par rapport à l’horizontale parfaite.

Il est fréquent que le support d’assurage souple soit soutenu à intervalles réguliers par des points d’ancrage supplémentaires intermédiaires.

La ligne de vie peut être fixée sur certains corps morts permettant une solution autoportante sans percement de l’étanchéité.

La ligne de vie verticale

La ligne de vie verticale est constituée d’un point d’ancrage supérieur auquel est fixé un support d’assurage souple. L’extrémité basse est maintenue ou laissée libre. Elle ne participe pas à la résistance du système.

L’utilisateur s’y attache habituellement au moyen d’un dispositif qui voyage librement le long du support d’assurage souple. Ce dispositif se bloque en cas de chute évitant ainsi que l’utilisateur ne chute.

Les lignes de vie mixtes

La ligne de vie mixte est constituée d’au moins une section verticale et une section horizontale.

Lignes de vie

Une alternative à la protection collective

Une ligne de vie est un système antichute matérialisé par un câble tendu. Le travailleur intervenant sur la zone se protège d’une chute éventuelle, en s’accrochant à ce câble, par un mousqueton.

Ce type de dispositif est répertorié comme protection individuelle, il est soumis à la norme européenne EN 795 class C pour les lignes de vie horizontales et EN 353-1 et EN 353-2 pour les lignes de vie verticales.

Ce matériel est préconisé quand l’installation d’une protection collective est techniquement impossible.

Composition :

Une ligne de vie horizontale est composée de :
1 pièces d’extrémité à chaque bout du câble qui ancrent le dispositif sur la structure (toiture, terrasse, etc…).
1 tendeur à une extrémité
1 amortisseur d’énergie à l’autre extrémité.
La mise en place de pièces intermédiaires est obligatoire au-delà d’une longueur spécifique à chaque modèle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

EffacerPublier des commentaires